Fraude à la pointeuse: cadre légal

Question détaillée

Question posée le 05/11/2015 par Nicolas BAS

Bonjour,

Ayant 10 minutes de retard un matin pour me rendre au travail, j'ai demandé à un collègue de pointer pour moi, ce qu'il a fait.

La pointeuse à été mise en place dans l'entreprise il y a 6 mois environ, et nous avions été informé par oral uniquement, sans aucune explication sur les raisons de cette pointeuse, les données collectées, nos droits et obligations, ainsi que les sanction que l'on risque si nous ne respectons pas ces obligations.

Hors, l'entreprise, m'ayant demandé d'avouer ma fraude via un écrit par mail, me menace de licenciement.

L'entreprise a-t-elle le droit d'intenter une telle procédure contre moi, étant donné que le cadre légal concernant la mise en place d'une pointeuse n'a pas été respecté de leur côté.

L'entretien préalable au licenciement n'a pas encore eu lieu, quelles sont mes possibilités? Dois-je réagir avant l'entretien?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses,

Cordialement,

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 07/11/2015 par François

Sachez que le fait d'avoir demandé à un collègue de pointer à votre place constitue une faute professionnelle caractérisée, car elle révèle un manque de loyauté envers votre employeur. Je crois que cette faute pourrait justifier un licenciement même si votre employeur n'a pas respecté les obligations qui lui incombaient pour la mise en place de la pointeuse.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !