Embaucher un apprenti

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Embaucher un apprenti

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Vous souhaitez transmettre votre métier, participer à la formation d'un jeune, mettre du sang neuf dans votre entreprise ou former un futur collaborateur. L’apprentissage peut s’avérer une solution intéressante.

Voici comment embaucher un apprenti.

Zoom sur le contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail destiné aux jeunes de 16 à 29 ans révolus. Il leur permet de commencer à travailler en entreprise tout en préparant leur diplôme.

Pour devenir apprenti, l’étudiant doit avoir achevé son premier cycle d’études secondaires et préparer un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

La durée du contrat peut varier de 6 mois à 3 ans (4 ans pour un apprenti reconnu travailleur handicapé). Elle peut être indéterminée quand l’emploi est en CDI et débute par la période d'apprentissage.

Toutes les entreprises du secteur privé peuvent recruter un apprenti, pour tous les métiers et niveaux de qualification. L’essentiel est que l’entreprise s’engage correctement dans le processus d’apprentissage et de formation du jeune salarié, sachant que pour ce faire l’employeur peut prétendre à plusieurs aides financières.

1. Préparez en amont votre recrutement pour embaucher un apprenti

Afin que le contrat d’apprentissage démarre dans les meilleures conditions, il convient d’organiser l’apprentissage en amont, avec votre équipe si vous en avez une.

Faites le point sur les raisons que vous avez d’embaucher un apprenti

Clarifiez les raisons du recrutement d’un apprenti, cela vous aidera dans la sélection de votre apprenti et son intégration. Voici quelques raisons d’embaucher un apprenti :

  • développer l’équipe en prenant le temps de connaître et de former un futur collaborateur ;
  • valoriser les membres de l’équipe en leur proposant de transmettre leurs savoir-faire ;
  • participer à la formation d’un jeune et lui donner une chance de trouver un travail ;
  • préparer votre retraite et la transmission de votre entreprise en prenant le temps de construire une relation de confiance quelques années en amont ;
  • booster votre entreprise avec des avantages financiers (aides, crédit d’impôt et d’exonération de charges sur le contrat d’apprentissage).

Établissez un profil de poste

Définissez clairement vos attentes pour le poste que vous proposez à l’apprentissage. Rédigez votre projet de profil de poste avec les informations suivantes :

  • intitulé du poste ;
  • activités confiées à l’apprenti déclinées en tâches ;
  • savoirs, savoir-faire et savoirs relationnels nécessaires à la réalisation de ces tâches ;
  • niveau de qualification recommandé ;
  • conditions de travail (travail de nuit, station debout, en clientèle, ambiance thermique élevée, déplacement, en clientèle, seul, en équipe, etc.).
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pourrez prétendre pour embaucher un apprenti

Depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez bénéficier de l'aide unique à l'apprentissage. Cette aide remplace les anciens dispositifs tels que l'aide TPE jeunes apprentis, la prime régionale à l'apprentissage, l'aide régionale au recrutement d'un apprenti supplémentaire et le crédit d'impôt apprentissage (loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel).

L'aide unique à l'apprentissage est versée si vous répondez aux conditions suivantes :

  • votre entreprise compte moins de 250 salariés ;
  • vous concluez, à compter du 1er janvier 2019, un contrat d'apprentissage ;
  • avec un apprenti qui prépare un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac.

Le montant de cette aide est de :

  • 4 125 € maximum pour la 1re année ;
  • 2 000 € maximum pour la 2e année ;
  • 1 200 € maximum pour la 3e année.

Vous pouvez également bénéficier de la réduction générale des cotisations patronales qui remplace, depuis le 1er janvier 2019, l'exonération spécifique de charges sociales du contrat d'apprentissage.

La réduction s'applique sur les cotisations et contributions patronales suivantes :

  • maladie, maternité, invalidité/décès, vieillesse ;
  • allocations familiales ;
  • FNAL ;
  • solidarité autonomie (CSA) ;
  • retraite complémentaire légalement obligatoires (Agirc-Arrco) ;
  • assurance chômage.
Lire l'article Ooreka

3. Recherchez un apprenti

Avec l’aide du centre de formation des apprentis (CFA), rédigez et déposez une offre de contrat de travail.

Prenez appui auprès du CFA approprié

Renseignez-vous sur les CFA de votre région.

Les CFA sont mis en place par :

  • les chambres consulaires ;
  • des lycées et I.U.T ;
  • des établissements privés ;
  • des centres de formation des grandes entreprises ;
  • les Maisons Familiales Rurales (MFR) ;
  • les Compagnons du devoir du tour de France.

Vous pouvez consulter un annuaire des CFA par région sur le site L’apprenti.com. Contactez le CFA adapté au secteur de votre entreprise, il vous conseillera pour finaliser l’offre d’apprentissage et le profil de poste afin qu’ils correspondent à une formation.

Déposez votre offre d’emploi en accord avec les dates de formation

Respectez le calendrier du CFA pour lancer votre recrutement. Vous ne pouvez faire travailler un apprenti que 3 mois avant le début de sa formation au CFA et vous ne pouvez plus recruter 2 mois après la rentrée du CFA. La rentrée a lieu au mois de septembre pour la plupart des CFA.

Utilisez plusieurs supports pour publier votre annonce :

  • site de votre entreprise ;
  • site de Pôle emploi ;
  • site de la mission locale ;
  • dans votre CFA (contactez-les et envoyez-leur votre offre, il la publieront eux-mêmes) ;
  • auprès de votre fédération professionnelle ;
  • sur les réseaux sociaux comme Viadeo, LinkedIn ou Facebook.

Faites passer les entretiens d’embauche

Lors de cette étape, le CFA peut encore vous seconder. Adaptez-vous à la situation. Les postulants à l’apprentissage sont jeunes, souvent timides et stressés.

De plus ils n’ont généralement pas d’expérience professionnelle, ils sortent de l’école et sont parfois en échec scolaire.

  • Prenez-le temps de mettre en confiance le candidat. Montrez-lui le lieu de travail. Faites-lui visiter l’entreprise et observez-le : est-il intéressé par ce qu’il voit, son regard fouille-t-il le lieu de travail, est-il curieux ?
  • Faites-le parler de ses motivations. Demandez-lui ce qu’il connaît du métier, comment il a choisi cette orientation et ce qui lui plaît dans ce métier.
  • Décrivez-lui concrètement le poste.
  • Posez-lui des questions sur ses loisirs, goûts et centres d’intérêts.
  • Laissez-le poser des questions.

4. Signez et enregistrez le contrat d’apprentissage

Une fois le candidat choisi, vous pourrez signer votre contrat de travail en apprentissage. Rédigez le contrat d'apprentissage à l’aide du formulaire Cerfa n° 10103.

Signez-le, faites signer l’apprenti (ainsi que ses parents s’il est mineur) puis faites enregistrer le contrat dans votre chambre consulaire dans les 5 jours qui suivent la signature. Votre apprenti est prêt à travailler.

Lire l'article Ooreka
Télécharger le document Ooreka
Contrat de travail

Contrat de travail : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de contrat
  • Des conseils sur le contenu, le déroulement et la rupture du contrat
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Formalités

Sommaire