Reprendre le travail salarié après un congé maternité

Sommaire

Reprendre le travail salarié après un congé maternité

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Votre congé de maternité arrive à son terme. Vous allez devoir retravailler, habituer votre bébé à un mode de garde, et vous, à vous séparer de lui. Angoisse ou enthousiasme de retrouver une activité professionnelle, quel que soit votre état d'esprit, il faut vous préparer.

Voici quelques conseils pour reprendre le travail salarié après un congé maternité.

Lire l'article Ooreka

1. Faites le choix de vos conditions de reprise du travail

Après votre congé maternité, vous avez la possibilité :

  • soit de reprendre votre travail dans les mêmes conditions ;
  • soit de préférer un temps partiel.

Choisissez ce qui vous convient le mieux et informez votre employeur.

Reprenez le travail dans les mêmes conditions qu'avant le congé maternité

Si vous reprenez votre travail dans votre entreprise dans les mêmes conditions qu'avant votre congé de maternité, vous n'avez aucune démarche particulière à faire. Présentez-vous au travail à la date de retour prévue.

Il existe des situations discriminantes au retour d'un congé maternité. Pour prévenir, le plus possible, les risques de discrimination : 

  • Anticipez votre retour en contactant votre employeur :
    • Demandez-lui, par écrit, la description de votre poste et les moyens mis à disposition.
    • Vous lui montrez ainsi votre motivation, vous le sensibilisez au fait de préparer votre retour et vous êtes rassurée.
  • Restez en contact avec votre employeur et vos collègues :
    • carte de naissance, nouvelles par courriers électroniques ;
    • félicitations si l'entreprise ou des collègues vivent des réussites notables ;
    • à l'inverse, mail de soutien en cas de un coup dur.

Reprenez le travail à temps partiel

Si vous souhaitez passer encore du temps avec votre enfant, vous avez la possibilité de prendre un temps partiel dans le cadre d'un congé parental.

  • Cela peut même parfois s'avérer préférable, à tout point de vue, à un mode de garde extérieur à plein temps.
  • Vous pouvez également opter avec votre conjoint pour le congé parental partagé : votre enfant reste ainsi avec ses parents.

Informez votre employeur de votre décision, par courrier recommandé, 1 mois au moins avant le terme de votre congé de maternité ou du congé d'adoption.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Connaissez vos droits avant de reprendre le travail salarié après un congé maternité

Votre retour dans l'entreprise est protégé par la loi. En connaissant vos droits, vous êtes non seulement en mesure de veiller à leur application, mais également de les respecter vous-même.

  • Recommencez le travail à la date que vous avez donnée lors de votre départ en congé. À défaut, vous pouvez être considérée comme démissionnaire.
  • À la fin de votre congé de maternité :
    • vous devez retrouver l'emploi qui était le vôtre avant votre départ.
    • ou un emploi équivalent avec la même rémunération.
  • Continuez à allaiter, si vous le souhaitez, pendant vos heures de travail ; c'est prévu par la loi :
    • Vous pouvez bénéficier d'une réduction de votre temps de travail de 1 heure, non rémunérée, par jour (soit 30 minutes le matin et 30 minutes l'après-midi) pour allaiter votre enfant pendant sa première année.
    • Si votre employeur met à disposition un local dédié à l'allaitement, à l'intérieur ou à proximité des locaux de travail, la pause est réduite à 2 fois 20 minutes.
  • Passez une visite médicale de reprise dans les 8 jours suivant votre retour.
  • Votre employeur doit vous proposer un entretien professionnel. Préparez-le :
    • demandez l'aménagement de votre temps pour allaiter ;
    • comparez vos conditions de travail avant et après votre congé maternité et assurez-vous qu'elles soient similaires ;
    • étudiez avec votre employeur vos perspectives  d'évolution professionnelle et vos éventuels besoins de formation.
  • Vous êtes à l'abri d'un licenciement durant les 10 semaines qui suivent la fin de votre congé maternité (ou de vos congés si vous les prenez dans la foulée). Pendant cette période, vous ne pouvez être licenciée que :
    • pour faute grave, non liée à l'état de grossesse ;
    • pour motif économique (réorganisation de l'entreprise, fermeture de l'établissement, etc.).
  • Vous pouvez également décider, à l'issue de votre congé, de ne pas reprendre le travail dans votre entreprise : aucun préavis n'est imposé. Prévenez votre employeur au moins 15 jours avant la date de retour envisagée, sinon vous devrez faire le préavis prévu dans votre contrat.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Lire l'article Ooreka

3. Préparez-vous à un nouvel équilibre entre vie professionnelle et vie de famille

Plus la reprise du travail est anticipée et préparée, mieux elle se passe.

Organisez-vous pour votre enfant

Reprendre le travail lorsqu'on vient d'avoir un bébé nécessite un minimum d'organisation :

  • Vous continuez à l'allaiter :
    • Pour allaiter votre bébé tout en travaillant, vous allez devoir le nourrir au biberon, même si votre temps de travail est aménagé comme le stipule la loi.
    • Anticipez, apprenez-lui petit à petit à accepter le biberon. Surtout, ne le sevrez pas brutalement !
Lire l'article Ooreka
  • Vous le faites garder : quel que soit le mode de garde que vous avez choisi (cela peut même être vos parents), faites une adaptation progressive comme il est conseillé en crèche en prévoyant des périodes de séparation de plus en plus longues, pendant 15 jours, avant de reprendre le travail.
Lire l'article Ooreka

Organisez-vous pour vous

Notez tout ce que vous devez faire, sans rien omettre.

  • Regardez votre liste et réfléchissez à tout ce que vous pouvez éliminer et réduire :
    • Supprimez tout ce qui est inutile.
    • Gardez seulement ce qui est important.
    • Revoyez vos priorités (Faut-il vraiment repasser tout le linge ?).
  • Déléguez aux autres membres de la famille.
  • Pratiquez l'entraide avec votre entourage :
    • roulement de covoiturage avec d'autres parents pour les activités des grands ;
    • roulement de repas avec une voisine, un soir chez l'une, un soir chez l'autre (échange entre mamans solo) ;
    • idem pour les courses au supermarché…

Découpez votre liste en catégories : travail, bébé, activités enfants, entretien de la maison, activité perso.

Répartissez tout dans un emploi du temps.

  • Optimisez votre temps en regroupant des activités : par exemple, en rentrant du travail en transports en commun, remplissez un formulaire administratif sur votre portable.
  • Veillez à ce que tout trouve sa place : ne mettez pas de côté votre temps personnel ! Pensez à vous.
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Faites respecter vos droits auprès de votre employeur à la reprise de votre travail salarié après un congé maternité

Si vous constatez un non-respect de vos droits ou une dégradation de vos conditions de travail :

  • Notez tout par écrit.
  • Informez des interlocuteurs au sein de votre entreprise : le service du personnel, le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), les délégués du personnel, délégués syndicaux
  • Si aucune réponse satisfaisante n'est obtenue et qu'il y a aggravation de la situation avec actes discriminants, envoyez un courrier à l'employeur en lui demandant des justifications.
  • Demandez à rencontrer le médecin du travail si vous sentez votre santé physique ou mentale atteinte.
  • Si la situation s'aggrave, faites-vous accompagner par le Défenseur des Droits. Il vous guidera et vous aidera à trouver des solutions et obtenir réparation des préjudices. Ses coordonnées figure sur le site Internet.
Lire l'article Ooreka