Modèle de lettre :Témoignage d'un harcèlement moral ou sexuel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2019

Téléchargez gratuitement ce courrier type à compléter :

Format Word .doc
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
juillet 2019

GRATUIT

Sommaire

À quoi sert ce modèle de courrier ?

Le harcèlement moral et le harcèlement sexuel constituent des comportements inadmissibles et sont sévèrement réprimés par le Code pénal. Cependant, pour faire sanctionner un individu qui se livre à ce type de comportement, il faut souvent réunir des témoignages de personnes qui ont pu constater les faits ou qui en sont également eux-mêmes victimes.

Bon à savoir : la loi n° 2018-703 du 3 août 2018 a élargi les infractions en matière de harcèlement moral ou sexuel. Elle a ainsi redéfini le harcèlement sexuel pour y intégrer les propos ou comportements à connotation sexiste (outrage sexiste) et a apporté de nouveaux cas de circonstances aggravantes. Elle crée également de nouveaux cas de harcèlement, notamment en ce qui concerne les propos ou comportements imposés à une même victime par plusieurs personnes (article 222-33 du Code pénal).

En conséquence si vous avez pu constater qu'une personne de votre société se conduit d'une manière aussi scandaleuse envers l'un de vos collègues, il ne faut pas hésiter à en témoigner. En effet, l'article L. 1152-2 du Code du travail dispose très clairement que vous ne pouvez faire l'objet d'aucune sanction ni d'aucune mesure nuisant à l'évolution de votre carrière ou de votre salaire du fait de votre témoignage.

Attention toutefois, même s'il est vrai qu'une personne qui dénonce ou relate des faits de harcèlement moral à son employeur ne peut pas faire l'objet d'un licenciement de ce fait, encore faut-il que lors de la dénonciation, le dénonciateur emploie formellement les termes de « harcèlement moral » ou de « harcèlement sexuel ».

En effet, les juges ont estimé qu'un salarié ne peut pas demander la nullité de son licenciement sur le fondement de l'article L. 1152-3 du Code du travail qui prévoit la nullité des licenciements des personnes qui ont témoigné de faits de harcèlement dès lors qu'il n'a pas clairement employé les termes de "harcèlement moral" au moment de la dénonciation auprès de l'employeur (Cass. soc. 13 septembre 2017, n° 15-23.045).

Bon à savoir : un licenciement pour faute ne peut pas reposer uniquement ou principalement sur des témoignages anonymes. Ceux-ci peuvent constituer un élément d'information mais pas une preuve principale (Cass. soc., 4 juillet 2018, n° 17-18.241).

À noter : l'employeur doit porter à la connaissance de tout salarié, personne en stage ou en formation, ou candidat au recrutement le principe de l'interdiction du harcèlement sexuel, en indiquant les sanctions pénales encourues en cas d'infraction. L'employeur délivre cette information par tout moyen, dans les lieux de travail, ainsi que dans les locaux ou à la porte des locaux où se fait l'embauche. La loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a complété ces dispositions en imposant de nouvelles obligations. L'employeur doit :

  • faire état des actions contentieuses civiles et pénales ouvertes en matière de harcèlement sexuel ;
  • délivrer les coordonnées des autorités et services compétents (décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019) : 
    • le médecin du travail ou du service de santé au travail compétent pour l'établissement ;
    • l'inspection du travail compétente (en indiquant le nom de l'inspecteur compétent) ;
    • le Défenseur des droits ;
    • dans les entreprises d'au moins 250 salariés : le référent désigné pour orienter, informer et accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes (article L. 1153-5-1 du Code du travail);
    • le référent en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes désigné par le CSE parmi ses membres  (article L. 2314-1 du Code du travail).

Notice : Témoignage d'un harcèlement moral ou sexuel

Pour aider la victime à constituer son dossier en vue d'un dépôt de plainte, vous pouvez rédiger une attestation écrite conforme au modèle prévu par l'article 202 du Code de procédure civile. Il faut joindre une copie de votre carte d'identité pour que cette attestation soit valable. Enfin, l'attestation doit contenir les mentions suivantes :

  • état civil complet, adresse et profession de la personne qui la rédige ;
  • mention manuscrite par laquelle elle déclare avoir été avertie des sanctions pénales auxquelles l'exposerait une fausse attestation ;
  • indication de son éventuel lien d'alliance, de subordination, de parenté, de collaboration de communauté d'intérêts avec l'une des parties ;
  • description des faits que la personne a pu constater personnellement ;
  • mention formelle de la dénonciation de faits constitutifs de « harcèlement moral ou sexuel » ;
  • date et lieu de rédaction de l'attestation ;
  • signature du témoin.

À noter : le ministère du Travail a publié sur Internet un guide pratique et juridique sur le harcèlement sexuel et les agissements sexistes au travail, à l'attention des victimes, témoins et employeurs.

Modèle de lettre

Modèle d'attestation de harcèlement

Je soussigné(e) [Madame / Monsieur] [Nom & Prénom], né(e) à [lieu de naissance] le [date de naissance], demeurant [Adresse complète] et exerçant la profession de [nature de la profession] dans [raison sociale de la société] depuis le [date d'entrée dans la société], atteste sur l'honneur avoir été témoin [décrire l'ensemble des faits que vous avez découvert et qui caractérisent le harcèlement moral ou sexuel dont la victime se plaint].

Je déclare :

Selon le cas :

  • n'avoir aucun lien d'alliance, de subordination, de parenté, de communauté d'intérêts ou de collaboration avec l'une des parties ;

  • avoir un lien d'alliance, de subordination, de parenté, de communauté d'intérêts ou de collaboration avec l'une des parties [préciser la nature de ce lien].

Je déclare également avoir été averti du fait que la présente attestation sera utilisée en justice et j'ai pris connaissance des dispositions de l'article 441-7 du Code pénal réprimant l'attestation de faits matériellement inexacts, rappelées ci-après : « est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende le faite d'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériellement inexacts ».

Fait à [Ville] le [Date].

[Signature]

Témoignage d'un harcèlement moral ou sexuel en PDF

Pour transformer votre modèle de lettre « Témoignage d'un harcèlement moral ou sexuel » en PDF, utilisez le logiciel de traitement de texte gratuit LibreOffice ou OpenOffice, qui permet de faire directement la conversion de word à PDF. Si vous utilisez une version récente de Word, vous pouvez aussi créer un PDF avec la fonction « enregistrer sous ».

Contrat de travail

Contrat de travail : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de contrat
  • Des conseils sur le contenu, le déroulement et la modification du contrat
Télécharger mon guide