Modèle de lettre :Prise d’acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de l’employeur

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2020

Téléchargez gratuitement ce courrier type à compléter :

Format Word .doc
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
décembre 2020

GRATUIT

Sommaire

À quoi sert ce modèle de courrier ?

Un salarié qui n'est pas satisfait de l'exécution de son contrat de travail et qui ne veut pas démissionner, car cela le priverait de toute aide sociale, peut « prendre acte » de la rupture de son contrat de travail aux torts de son employeur.

Exemple : un employeur qui ne confie pas une prestation de travail suffisante à son salarié commet un manquement qui peut justifier la rupture du contrat de travail à ses torts. Le salarié peut alors demander en justice que la rupture du contrat de travail soit imputée à l'employeur et produise les effets d'un licenciement.

Notice : Prise d’acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de l’employeur

Le salarié qui use du système de la prise d'acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de son employeur doit impérativement :

  • lui notifier par écrit cette prise d'acte en la motivant ;
  • l'envoyer par courrier recommandé avec accusé de réception.

Attention : cette décision n'est pas sans risque, et elle peut aussi bien être considérée comme un licenciement ou une démission.

Exemple : le retrait d'un véhicule de fonction d'un salarié protégé par son employeur constitue, selon la Cour de cassation, un manquement suffisamment grave qui justifie la prise d'acte du salarié aux torts exclusifs de son employeur (Cass. soc., 20 juin 2018, n° 16-25.505).

Par ailleurs, lorsqu'un salarié en CDI prend acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de l'employeur, une lettre simple peut suffire à cette prise d'acte. Toutefois, ce sont les juges qui décident du bien-fondé de la prise d'acte, le salarié est donc tenu de saisir le conseil de prud'hommes. Le délai de prescription de l'action en justice débute à la date de sa prise d'acte par le salarié (exemple : présentation à l'employeur de la lettre recommandée avec accusé de réception l'informant de la prise d'acte) et non pas la date des faits reprochés à l'employeur (Cass. soc., 27 novembre 2019, n° 17-31.258).

Renseignez-vous attentivement avant de vous engager, notamment auprès des représentants du personnel de l'entreprise et d'un avocat spécialisé en droit social.

Modèle de lettre

[Nom & prénom du salarié]

[Adresse du salarié]

[Nom de l'employeur ou de la société]

[Adresse]

À [Ville], le [date]

Courrier en recommandé avec AR

Objet : notification de la prise d'acte de la rupture de mon contrat de travail à vos torts

[Titre, nom de l'employeur / nom de la société],

Les faits suivant de [qualifications des faits] dont la responsabilité incombe entièrement à [l'entreprise / la société] [x] me contraignent à vous notifier la présente prise d'acte de la rupture de mon contrat de travail.

Cette rupture est entièrement imputable à [l'entreprise / la société] [x] puisque les faits précités constituent un très grave manquement aux obligations [contractuelles / conventionnelles] de [l'entreprise / la société] [x] considérant le contenu de [mon contrat de travail / la convention collective de …].

Cette rupture prendra effet à la date de première présentation du présent recommandé avec AR.

Compte tenu de la gravité des faits et pour éviter tout nouveau trouble et préjudice à mon endroit, l'effet de la rupture sera immédiat et sera suivi d'une assignation de [l'entreprise / la société] [x] devant le conseil de prud'hommes de [x] afin d'obtenir le respect de mes droits et la réparation financière du préjudice subi.

[Formule de politesse, par exemple : Je vous prie de recevoir, Madame/Monsieur le directeur, mes salutations distinguées.]

[Signature]

Prise d'acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de l'employeur en PDF

Pour transformer votre modèle de lettre « Prise d'acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de l'employeur » en PDF, utilisez le logiciel de traitement de texte gratuit LibreOffice ou OpenOffice, qui permet de faire directement la conversion de word à PDF. Si vous utilisez une version récente de Word, vous pouvez aussi créer un PDF avec la fonction « enregistrer sous ».

Ces pros peuvent vous aider