Lettre de licenciement remise en main propre

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2020

Sommaire

Selon l’article L1232-6 du Code du travail, lorsque l'employeur décide de licencier un salarié, la lettre de licenciement doit être notifiée par lettre recommandée avec avis de réception (LRAR). Cette lettre de licenciement ne peut être expédiée moins de 2 jours ouvrables après la date prévue de l'entretien préalable au licenciement pour motif personnel auquel le salarié a été convoqué. Peut-on remettre une lettre de licenciement en mains propres ?

Lettre de licenciement : remise en mains propres possible

Selon le Code du travail, la lettre de licenciement doit être envoyée en recommandé avec avis de réception (LRAR).

Lire l'article Ooreka

Toutefois, selon les juges de la Cour de cassation, cette notification du licenciement par lettre recommandée avec accusé de réception ne constitue pas une formalité substantielle. Cela signifie que si le licenciement est notifié par lettre remise en main propre contre décharge, l’employeur ne peut pas être condamné à payer une indemnité au salarié pour irrégularité de la procédure de licenciement (Cassation sociale, 16 juin 2009, n° 08-40.722).

Conséquences d'une remise de la lettre de licenciement en mains propres

La remise en main propre contre décharge est donc possible mais elle ne protège pas l’employeur contre tous les litiges. En effet, l'envoi de la lettre de licenciement en recommandé avec avis de réception (LRAR) permet de prévenir toute contestation sur la date de notification du licenciement. En pratique, si le salarié reçoit sa lettre de licenciement en main propre, alors il peut contester la date de notification de son licenciement.

Par ailleurs, si une transaction est envisagée, celle-ci n’est possible que si le licenciement est notifié par lettre recommandée avec accusé de réception.

Lettre de licenciement remise en mains propres : refus du salarié

Si le salarié refuse de prendre sa lettre de licenciement et de signer la décharge (c’est-à-dire un reçu), la procédure de licenciement n’est pas remise en cause. Elle est considérée comme régulière. En cas de litige, l'employeur peut apporter la preuve de la notification par tous moyens, y compris par le témoignage de l'un de ses subordonnés (Cassation sociale, 29 septembre 2014 n° 12-26.932).

Pour conclure, même si la remise de la lettre de licenciement en main propre contre décharge est possible, il est fortement conseillé à l’employeur de respecter les dispositions du Code du travail et d’adresser au salarié sa lettre licenciement en recommandé avec accusé de réception.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Rupture côté employeur

Sommaire

Licenciement

Licenciement pour abandon de poste Licenciement pour retard Nullité du licenciement Licenciement pour vol Droits des salariés lors d'un licenciement économique Licenciement pour maladie Licenciement sans préavis Cif et licenciement Licenciement pour faute lourde Licenciement CESU Après un licenciement Licenciement pour cause de liquidation judiciaire Notification de licenciement pour abandon de poste Faute simple Rupture du contrat de travail Lettre de licenciement pour faute grave ou lourde Licenciement pour inaptitude Licenciement injustifié Licenciement pour absences répétées Licenciement suite à un accident du travail Indemnité transactionnelle Convocation à un entretien préalable de licenciement pour faute grave ou lourde Contrat de travail : comment éviter d'avoir à faire son préavis ? Licenciement pour insubordination Transaction suite à licenciement Licenciement économique Convocation à l'entretien préalable de licenciement Notification d’un licenciement économique Inaptitude totale Ordre des licenciements Licenciement d'une femme enceinte Licenciement en CDI Demande de convocation en audience de conciliation des prud'hommes pour licenciement abusif CPF et licenciement Licenciement prud'hommes Incompatibilité d'humeur au travail Licenciement avec transaction Licenciement pour absence injustifiée Indemnité compensatrice de congés payés Reclassement Formalités licenciement Contester un licenciement Licenciement d'un salarié protégé Indemnité supra légale Préparer son entretien de licenciement Licenciement pour maladie professionnelle Refus de travailler Droit du travail et licenciement Licenciement pour restructuration Information de la DIRECCTE d'un licenciement économique de plus de 10 salariés Jours de carence et licenciement Entretien préalable au licenciement Indemnités de licenciement imposables Lettre de licenciement remise en main propre Licenciement pour insuffisance professionnelle Licenciement pour inaptitude médicale Motif licenciement Licenciement économique individuel Procédure licenciement Contrat de sécurisation professionnelle Licenciement économique collectif Licenciement pour inaptitude avec danger immédiat Lettre de licenciement Plan de sauvegarde de l'emploi Indemnités de licenciement Conséquences du licenciement sur la protection sociale Contestation d’un licenciement injustifié auprès de l’employeur Licenciement pour faute Contestation du licenciement économique Préavis licenciement 7 recours pour faire face à un licenciement arbitraire Licenciement pour faute grave Procédure en cas de licenciement économique Que faire en cas de faute grave d'un salarié ? Demande de dispense de tout ou partie du préavis Notification à la DIRECCTE d’un licenciement économique de 1 à 9 salariés

Plan de départ volontaire

Plan de départ volontaire

Rupture pendant la période d'essai

Délai de prévenance

Ces pros peuvent vous aider