Démission en période d'essai

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Une démission est l'expression claire et sans ambiguïté de la volonté d'un salarié de mettre fin à son contrat de travail. Elle ne peut concerner qu'un salarié en CDI. Si un salarié souhaite rompre son contrat pendant sa période d'essai, il s'agit d'une rupture de période d'essai. Il peut le faire à tout moment, tout comme l'employeur. La seule obligation est de respecter un délai de prévenance de 48 heures. Le point maintenant.

Démission pendant la période d'essai : qu'est-ce que c'est ?

Une démission est une forme de rupture volontaire de la part d'un salarié de son contrat de travail.

Conditions d'une démission

Un salarié peut démissionner de son emploi à tout moment sans avoir à se justifier. Cependant, il doit respecter certaines règles :

  • ne pas nuire à son employeur ;
  • exprimer sa volonté de démissionner de façon « claire et non équivoque » ;
  • respecter une période de préavis prévue dans son contrat, ou à défaut dans sa convention collective.

Une démission ne se présume pas, elle ne peut pas être supposée.

De plus, une démission ne peut être acceptée si elle a été exprimée sous la menace.

Uniquement pour les CDI

Seul un salarié en CDI (Contrat à Durée Indéterminée) peut user de son droit de démissionner. Dans le cas d'un CDD, il s'agit d'une rupture anticipée.

Démission période d'essai : durée et validité de la période d'essai

Une période d'essai est une durée, indiquée au début du contrat de travail, qui permet à un employeur d'estimer si un nouveau salarié correspond bien à ses attentes en termes de performances, de travail et d'adaptation au sein de son entreprise.

Conditions de validité

Pour être valable, une période d'essai doit absolument figurer dans le contrat de travail.

Durée de la période d'essai

Une période d'essai peut être renouvelée une seule fois, soit à la demande de l'employeur, soit à la demande du salarié.

Les durées maximales de périodes d'essai sont fixées par la loi :

  • 2 mois pour les ouvriers et les employés ;
  • 3 mois pour les agents de maîtrise et les techniciens ;
  • 4 mois pour les cadres.

Pas de démission en période d'essai

Un salarié qui souhaite rompre son contrat de travail pendant sa période d'essai ne peut pas démissionner. Il est seulement soumis aux exigences de la rupture d'une période d'essai, c'est-à-dire de respecter un délai de prévenance.

Rupture d'une période d'essai

Au cours de la période d'essai d'un contrat de travail, le salarié comme l'employeur, peut à tout moment en demander la rupture, sans avoir en justifier la cause.

Délai de prévenance

La seule obligation à respecter est celle du délai de prévenance :

  • au cours de la première semaine, le salarié doit prévenir son employeur 24 heures à l'avance ;
  • après la première semaine, le salarié doit prévenir son employeur 48 heures à l'avance.

Pour en savoir plus :

Contrat de travail

Contrat de travail : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de contrat
  • Des conseils sur le contenu, le déroulement et la rupture du contrat
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Période d'essai

Sommaire