Salarié inventeur

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Le Code de la propriété intellectuelle a pour objet de protéger les inventions, les œuvres de l'esprit, originales et empreintes de la personnalité de leurs auteurs. Parmi ses dispositions, figure la suivante : "Le droit de la propriété intellectuelle protège les inventeurs qu'ils soient ou non salariés. Toutefois, les salariés inventeurs connaissent une protection particulière du fait de l'existence du lien de subordination et de la mission du salarié dans l'entreprise."

Un salarié peut-il être reconnu comme "inventeur" tel que défini par le Code le la propriété intellectuelle, lorsqu'il "crée" dans le cadre de ses missions de travail et avec les moyens de l'entreprise ? Réponse dans cette astuce.

Quand un salarié peut-il être reconnu comme "inventeur" ?

L’article L. 611-6 du Code de la propriété intellectuelle dispose que le droit au titre de la propriété industrielle appartient à l’inventeur. Peu importe donc que cette œuvre ait été créée dans le cadre d'un contrat de travail ou non.

En retour de son invention, le salarié doit obtenir un juste prix, dont le montant est fixé d’un commun accord entre les parties. Tout accord entre le salarié et son employeur ayant pour objet une invention de salarié doit, sous peine de nullité, être constaté par écrit.

Quel statut pour le salarié inventeur ?

Quand cela est pertinent au regard de la fonction du salarié, il convient de prévoir dans son contrat une clause de cession de droit sur les inventions.

En l'absence d’une clause de cession de droit d’auteur, ou si la clause n’est pas légalement viable, le Code de la propriété intellectuelle s'applique.

Ainsi, sauf clause contractuelle plus favorable au salarié, le Code de la propriété intellectuelle prévoit que :

  • Les inventions faites par le salarié dans l'exécution soit d'un contrat de travail avec mission inventive d'études et de recherches qui lui sont explicitement confiées, appartiennent à l'employeur.
  • Une rémunération doit être déterminée par les conventions collectives, les conventions d'entreprises ou par la commission de conciliation instituée par l'article L. 615-21 du Code de la propriété intellectuelle ou au tribunal de grande instance.
  • Le salarié auteur d'une invention doit en informer son employeur, qui en accusera réception selon des modalités et des délais fixés par voie réglementaire.
  • Le salarié et l'employeur doivent se communiquer tous renseignements utiles à l'exploitation de l'invention.

Pour en savoir plus :

  • Les inventeurs n'ont pas toujours laissé leur nom à leur invention et ne sont pas toujours passés à la postérité. Savez-vous qui a inventé le spa ? Réponse sur notre site.
  • Une invention qui va révolutionner le droit de la propriété intellectuelle : l'imprimante 3D ! On fait le point sur l'état actuel de la question : imprimante 3D et propriété intellectuelle.
  • L'INPI permet d'accéder à toutes les informations sur la propriété industrielle et la propriété des entreprises. Cet organisme joue donc un rôle capital pour les entreprises.
Contrat de travail

Contrat de travail : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de contrat
  • Des conseils sur le contenu, le déroulement et la modification du contrat
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Statuts particuliers

Sommaire